Partagez | 
 

 I Was Lost... And A Letter Brought Me Back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Inconditionaly Happy


Messages : 52
Dollars : 41
Featuring : Thomas Grant Gustin
DC : Samuel Steevenson
Maira S. Muños
Hayley Kent
Vincent F. Eckon
James P. Cobb
Who I am : I Was Lost And A Letter Brought Me Back
The people around me : Bokura Wo Nosete
What I've done : Eric's Phone
Date d'inscription : 17/02/2015
Localisation : Miami... Did You Doubt That?

ID Card
Études/Boulot: Senior Y/Barman
Statut Social: Poor
Quartier/Adresse: Little Haiti


MessageSujet: I Was Lost... And A Letter Brought Me Back   Mar 17 Fév - 17:33

Altman L. D. Eric

INFORMATIONS GENERALES


Age:18 ans
Date de naissance: 05 Avril 1996
Lieu de naissance: New York
Groupe: Poor
Statut social: Etudiant
Avatar: Thomas "Grant" Gustin
Scénario, PV ou P.I: P.I.
Catégorie: 3

Mon physique à moi


Décrivez-nous le physique de votre personnage en 300 mots minimum
Avouons que de se décrire physiquement soit-même c'est pas la chose la plus facile à faire et pas ma plus impartiale qui soit, mais allons-y tout de même. Je suis plutôt petit pour mon âge, enfin il faut pas non plus exagérer je fais quand même un mètre soixante c'est dans la moyenne. Et puis ce que je n'ai pas en taille je le compense largement en muscle, petit d'accord mais plutôt bien bâtit tout de même, merci la pratique intensive du sport avant le lycée. Ne me demandez pas si un jour j'ai eu les cheveux longs, je vous répondrais par la négative, je ne veux même pas imaginer ce que donnerai ma coiffure si mes cheveux étaient longs. Non je les porte toujours courts, en désordre, une sorte de façon de montrer que je ne rentre pas dans la société, ou alors que je ne trouve pas de brosses pour les coiffer, choisissez. Mes yeux sont bleus, mon nez et ma bouche sont, et bien ils sont normaux. Sinon que dire, de plus ? Petit et musclé je l'ai déjà évoqué, je pense que je peux vous parler de comment je m'habille. Une fois j'ai essayé pantalon et veste de velours, et ça me va absolument pas, je porte plus souvent des jeans et des t-shirt, sans vraiment me soucier de savoir si ça va plaire ou pas. Un détail que j'accepte pas trop? Peut-être ce petit défaut de vue qui m'oblige à porter de temps en temps des lunettes que je n'assume pas du tout.

Ce qu'il se passe dans ma tête


Décrivez-nous le caractère de votre personnage en 400 mots minimum
Là c'est plus facile que de me décrire physiquement, tout le monde est unanime sur le sujet et je suis totalement d'accord avec eux: je suis un véritable casse-pied, si il y'a une chose à faire pour embêter les autres je suis là, c'est une sorte de vocation diront-nous. Bien-sûr je fais pas ça gratuitement, c'est généralement des personnes qui m'ont cherchés qui subissent généralement ma terrible vengeance. Donc oui on peut dire que j'ai un caractère assez difficile à apprécier aux premiers abords. Mais comme beaucoup de personnes il faut chercher à me connaître (et pas me chercher tout court) pour voir que je suis tout à fait sympathique, pour mes amis par exemple je suis tout à fait fidèle, je n'ai jamais laissé tomber quelqu'un, c'est un code d'honneur chez moi. Question travail scolaire, et travail tout court d'ailleurs, je dirai pas que je suis feignant, mais je fais juste le strict minimum pour me maintenir à niveau. En fait, la brute ou le gentil garçon, à vous de choisir. Ce que j'aime ? J'aime beaucoup la musique et le sport qui ne sont pas forcément incompatibles, la littérature aussi, mais enfin surtout les comics plutôt que les grands auteurs du dix-neuvième siècle. Ce que j'aime moins ? Qu'on vienne me déranger, qu'on me fasse du chantage et mais ça c'est un peu moins avouable, les araignées, choses qui ont le don de me mettre hors de moi, surtout les araignées d'ailleurs...

L'histoire que j'ai à vous raconter


Racontez-nous l'histoire de votre personnage en 500 mots minimum
WE'LL RUN WILD, OH AND WE'LL BE GLOWING IN THE NIGHT !

Toute ma vie n'a été qu'une histoire d'éloignement et de reconstruction, toute ma vie j'ai été lâche au point de ne jamais affronter mes vérités en face, l'histoire d'Eric Lawner c'est l'histoire d'un jeune garçon, lâche au point de ne jamais assumer ses choix, comme ses erreurs. Je peux blâmer tout mon entourage pour tout ce qui m'arrive je peux me chercher des excuses pour tout ce que j'ai fais, je sais qu'au final que pour une majorité de choses je suis l'unique responsable de ce qu'est ma vie. Je ne crois pas aux déterminismes et à ces autres théories de sociologues, je ne veux pas y croire, que les gens puissent décider pour vous, on se forge tout seul, par des réussites, des échecs, des conneries, beaucoup de conneries, ça je l'ai appris rapidement, mes parents aussi, ils ont vite su que j'échappais à leur contrôle et que j'allais en faire qu'à ma tête, que la rupture était inévitable. Une inévitable rupture c'est aussi un peu ça ma vie et à tout les niveaux.

Voilà, maintenant c'est décidé, je vais tout vous déballer, enfin presque tout, mais les grandes lignes de ma vie, même les plus sombres, je vais écarter tout mes mensonges, toutes mes cachotteries, tout ce qui m'a valu d'arriver à Wynwood. C'est une histoire qui commence en 1996, dans les quartiers populaires de New-York. Je suis né dans ma maison, pas comme tout ces bourgeois qui trouvent que c'est un honneur de naître à domicile, de ne pas se frayer au peuple dans les hôpitaux, dans mon cas c'était juste que mes parents n'avaient juste pas assez d'argent pour se payer l'hôpital, une sage femme est venue à la maison, a fait le nécessaire et est repartie. Je ne vais pas vous faire une longue dissertation sur comment mes parents se sont rencontrés, quand ils se sont mariés, c'est une histoire banale quand on en voit tout les jours à New-York. Ma mère était une secrétaire dans une petite entreprise et mon père comme beaucoup de personnes à cette époque travaillait en usine pour un salaire de misère, ils m'ont racontés quelques fois comment ils s'étaient rencontrés, lors d'une réunion commerciale entre leurs deux entreprises, comment mon père avait flashé sur elle et qu'il avait commencé à lui faire cour et qu'au bout de quelques années de vie commune ils s'étaient mariés et qu'une dizaine d'année plus tard j'étais arrivé.

When I Was A Child, I Was a Jedi! Quand j'étais gosse je ne me rendais pas compte de la situation de ma famille, et je m'en fichais, après tout mes parents m'aimaient et je ne demandais que ça, je ne me suis pas sentis privé de quoi que ce soit, j'avais un toit et de quoi manger. C'est quand j'ai commencé à aller à l'école que j'ai commencé à voir qu'il y avait comme une problème, que chez moi il y a quelque chose de différent que chez les autres élèves, qu'ils ont quelque chose en plus que moi, quelque chose que je n'aurai jamais. Ces gosses qui avaient l'air heureux, qui avaient de beaux vêtements propres et pas reprisés, qui me regardaient avec déférence. Même les instituteurs me considéraient autrement que les autres, me donnaient moins de leur temps, et c'est important tout ces détails quand vous êtes petits et que vous essayez de vous forger une identité et qu'on vous fait comprendre que vous êtes moins important que certains autres. Pour mes parents les choses étaient simples, j'étais trop petit pour qu'on puisse m'expliquer, je ne pouvais pas comprendre et je devais rester comme çà, sans protester à tout endurer, que de toute façon, rien ne changerait. Je crois que c'est à partir de ce moment que j'ai commencé à être frustré de cette situation, pas forcément de la pauvreté en elle-même, mais de ce que ça engendrait, cette solitude, cette arrogance de la part des autres et le fait que mes parents n'essayent même pas de m'expliquer le pourquoi du comment, comme si c'était désespéré. Des amis ? Bien sûr que j'avais des amis à l'école, je n'étais pas du genre solitaire à l'époque, non j'essayais d'être le plus sociable possible, de rencontrer du monde, cela se soldait le plus souvent par un échec, mais j'avais quelques personnes à qui je tenait tout particulièrement et qui ne me jugeaient pas sur la qualité de mes fringues.

Welcome To The Jungle ! La période la plus compliquée de ma vie ? Le collège je dirais, sans hésiter, sacré collège, lieu de terreur pour les adolescents, le collège ça vous forge le caractère, c'est aussi là où on commence à vous formater pour que vous deveniez de gentils petits moutons bien obéissants aux règles de la société, une gentille société qui vous écrase un peu plus tout les jours et j'en sais quelque chose, mes parents qui galèrent à payer toutes les taxes, à payer le loyer et m'élever. En fait on a jamais discuté d'argent avec mes parents, c'était comme un sujet tabou, on est comme çà chez les Lawner, on fuit les sujets qui ne nous avantages pas, à croire que j'ai hérité de ce trait de famille. Si je vous parle de crise d'adolescence, je sais ce que vous allez me dire, c'est la période où les ados se rebellent contre leurs parents, contre les adultes. Pour moi se fut une crise assez violente. Je n'étais pas en réaction que contre mes parents même si c'était le cas, je détestais cette façon qu'ils avaient de ne pas communiquer avec moi, de me tenir dans l'ombre, de me dire que tout vas bien alors que manifestement notre vie est un vrai bordel, je ne supportais pas tout ces gosses de riches qui me faisais comprendre que malgré tout mes efforts je n'arriverais jamais à m'intégrer, les professeurs qui ne semblaient pas s'intéresser à moi, et en colère contre moi parce que je ne faisais rien pour arranger les choses, que je ne faisais rien pour bien étudier et que mes parents soient fiers de moi, non je ne faisais vraiment aucun effort. Je m'en voulais aussi d'avoir rencontré cette personne, cette personne qui allait changer et détruire mon monde qui étais déjà sacrément en mauvais état. Je savais qu'avec elle ça ne pourrait que finir mal et pourtant j'ai foncé tête baissée pour à la fin que ça se finisse par une rupture brutale. Et c'est à ce moment que le garçon que vous connaissez tous est né, à ce moment que le Eric instable et frondeur est arrivé, c'est à ce moment que tout est parti de travers.

Tonight We Are Young ! Mauvais bulletins et convocations s'empilaient sur la table de la salle à manger quand mes parents ont décidés ou quand je leur ai imposé de partir un peu, le temps des vacances, loin d'eux, où je ne pourrais pas leur causer de problèmes, et c'est donc à Yellowstone que je me suis rendu, pensant que j'allais passer quelques semaines tout seul, mais cela ne se passa pas exactement comme çà. Enfin j'ai passé peut-être les deux meilleures semaines de ma vie, seulement je n'étais pas seul j'ai rencontré là-bas une personne qui restera pour moi une des mes amies les plus proches et qui pour ainsi dire m'a un peu sauvé à cette période. Lila March, on dit souvent qu'elle et moi nous nous sommes rencontrés autour d'une bouteille de vodka et d'un feu de camps, et c'est vrai mais outre l'alcool et les grillades ces deux semaines furent pour moi une évasion, un refuge, me faisant un peu oublier les problèmes qui m'attendaient à mon retour. Lila je l'ai revue quelque fois après, toujours en camping à Yellowstone, toujours aussi heureux de retrouver mon amie. Je ne l'ai plus revue après, je ne me doutais pas à l'époque que je la retrouverai à Miami.

I'm On An Highway To Hell ! Elève turbulent, garçon à problème, syndrome hyperactif avec déficit important de l'attention tels étaient les diagnostics de mes professeurs à mon sujet. Jugé sans même qu'on cherche à me comprendre, mis à la marge sans aucun effort. Point culminant de tout çà ? Fin de la Junior Year, quand mes professeurs ont décidés avec mes parents de me faire voir le psychologue scolaire, ultime trahison de leur part que je ne supportais pas, à peine le fonctionnaire commit d'office eu commencé à m'énumérer la liste de mes « problèmes », j'ai vu rouge, j'ai saisis la lampe de son bureau et je l'ai balancée, fracassant au passage la grande baie vitrée de son bureau. Bien sur ça m'a valu d'être renvoyé du lycée à la fin de l'année après mes examens. De la part de mes parents la sentence fut plus lourde, je devais partir, autre part « pour mon bien », changer d'horizon, aussi parce que je commençais à leur coûter trop cher mais ça ils ne me l'ont jamais dit. Je crois que malgré moi le jour où je suis parti pour Miami, bourse en poche restera le plus dur de ma vie. Je ne me suis pas retourné, mais je me sentais comme Orphée alors qu'il quittait les enfers pour retrouver Eurydice.

Nobody Said It Was Easy, It's Such A Shame for Us to Part ! Wynwood High School, ma nouvelle maison. Combien de temps allais-je tenir ici ? Un an ? Deux mois ? Et bien croyez le ou non mais malgré tout les fils à papa bourrés de fric, des mecs arrogants et qui se croient supérieurs on trouve des gens très bien à Wynwood, et j'y ai trouvé comme une nouvelle famille. Les Sigma Mu, confrérie de rebelles, de bordéliques, de fêtards, tout ce que je suis, et je sais que je passerai de très bons jours dans cette confrérie. C'est Lila, mon amie qui m'a fait intégrer la confrérie, j'étais heureux de la retrouver ici, je ne me sentais pas totalement dépaysé. J'ai rencontré une autre personne à Wynwood, Louis Martin, elle et moi ça a tout de suite collé, nous avions les mêmes centre d'intérêts, les mêmes passions et après notre rencontre une drôle sensation nous a envahit tout les deux. Il a fallu quelques temps pour voir que nous étions tombés amoureux l'un de l'autre, sans nous l'avouer d'abord. En parallèle de cette rencontre j'ai connu d'autres personnes avec qui je m'entend plus ou moins bien. Leahna notre chef de confrérie, Shin un garçon super avec qui je partage la passion de la musique, Sasha Cobb avec qui j'aime faire des petits défis. Et puis Louis et moi nous sommes devenus un couple pour le meilleur et pour le pire, l'amour m'a adouci, je suis devenu plus poli et sympathique, ce qui ne m'empêche pas de redoubler. Le pire arriva un peu avant la fin de l'année, une violente dispute entre Louis et moi qui mena à notre séparation, séparation qui me mina totalement. J'avais décidé de redevenir le Eric que j'étais avant, sans foi ni loi, le chieur qui en avait fait baver à tant de monde, on allait entendre à nouveau parler de moi vous pouvez le croire ! Récemment j'ai été nommé adjoint des Sigma Mu auprès de Leahna un poste que je prend avec honneur, bien décidé à me bouger pour ma confrérie. Pour le moment je m'apprête à partir un mois en vacances avec Lila, comme au bon vieux temps, mais ne vous inquiétez pas je reviendrai bien assez tôt, à la rentrée je serai sous le tutorat de Eden Cobb, le directeur, bien décidé à réussir mon année cette fois ci... We'll run Wild oh, and We'll be Glowing in the Dark...

Jai Reçu Une Lettre... Il faut peut être que je vous raconte cette histoire parce que c'est mon histoire... Haven Altman est mon histoire. Je la connais depuis que je suis tout petit, nous sommes de très bons amis et je n'imagine pas ma vie sans elle. J'aurai tendance à dire que j'étais perdu et qu'une lettre de sa part m'a ramenée sur le chemin. Haven sait tout de moi, mes peurs, ce que j'aime et n'aime pas, ce qui m'énerve aussi, elle connait mes relations avec mes parents et mes cousins aussi, bande d'abrutis ces deux là, dire qu'ils se sont ramenés à Miami. Enfin elle connaît presque tout de moi, je dois avouer qu'il y a des choses qu'elle ignore et vous ne pouvez pas savoir à quel point je me sens coupable de ne lui avoir jamais rien dit. Haven et moi nous sommes sortis ensemble pendant quelques années, on s'aimaient vraiment, jusqu'au jour où elle décida de partir pour l'armée. Cette décision me peinais et je ne l'ai pas caché mais je l'ai accepté, et j'ai fais peut être la chose la plus insensée pour elle je me suis marié, j'ai falsifié la signature de mon père pour me marier avec elle, pour qu'elle puisse s'engager, j'avais 16 ans, pas un jour je regrette ça, la preuve je porte toujours mon alliance. J'aurai voulu dire que je suis resté fidèle mais comme je vous l'ai dit je suis tombé amoureux de Louis l'année dernière ça s'est mal fini, très mal et puis Lila qui a fini par totalement m'ignorer. J'étais totalement paumé, totalement. Haven est revenu et le moins qu'on puisse dire c'est que ça a été tendu entre nous pendant un moment, et elle avait toutes les raisons de me faire la gueule.

Paumé jusqu'au jour où Eden me convoque dans son bureau, pour me donner une lettre de Haven, qui m'étais destinée, cette lettre ma littéralement retourné, je n'ai jamais pleuré comme çà vraiment. Et j'ai compris, après une semaine de réflexion, ce que je devais faire, sentimentalement, professionnellement aussi. Sur le point de vue professionnel, je fais part à Eden de mon ambition de devenir professeur d'Histoire, en sachant qu'il allait m'appuyer. Et sentimentalement, je pense que j'ai une demande de mariage à faire...

TOI, ET SEULEMENT TOI


Souhaites-tu un parrain/marraine?Non j'ai déjà la meilleure des marraines
Age: 21 ans
Pseudo: Ricoco ou Ricky au choix
Où as-tu connu le forum? Sur un Top Site
As-tu une remarque, ou suggestion à faire?Il gèèère ce forum *__*
Code de validation: Wesh wesh le code
As-tu envoyé ton secret? Vouii :D

Code:
→Grant Gustin [color=red]?[/color]Eric D. Altman L.

(c) Sashette

_________________

Never We Should Part
HAVEN♥ Time it need time to win your love agin, I will be there. I will be there, I will be there. I'm Still Loving You...
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

• Renifleur de Lune •


Disponibilité pour RP : Vi
Messages : 88
Dollars : 87
Featuring : Nicola Sirkis
DC : Héra Delacroix
Eva Esperanza
Who I am : Un grand con rachitique
The people around me : Antisocial
Date d'inscription : 16/02/2015

ID Card
Études/Boulot: Professeur de Biologie/Médecin scolaire
Statut Social: Comfortable
Quartier/Adresse: Coconut Groove


MessageSujet: Re: I Was Lost... And A Letter Brought Me Back   Mer 18 Fév - 12:26


Félicitations !

TU ES VALIDE
Je ne vois vraiment pas de quoi vous vous inquiétez elle est super cette présentation ! En fait j'ai adoré l'histoire d'Eric, du genre qu'on lit jusqu'à la fin, d'une traite sans s'arrêter. C'est une histoire originale et très belle, et ça me donne encore plus envie d'avoir un lien avec ton bonhomme bref, du coup tu es validé, bravo et je t'aime <3


survole-moi


_________________

   
The power of love

   

«Tes plus belles années c'est tant que tu respires Porter. Je te demandais pas tes plus belles années. Je les voulais toutes.» Aza -© Eöl
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I Was Lost... And A Letter Brought Me Back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Manga] Saint Seiya - The Lost Canvas
» PREDATOR 2 - LOST PREDATOR (MMS76)
» La Cité Disparue - Legend of The Lost - 1957
» [ABC Studios] Lost, les Disparus - Saison 5 (2009)
» La Fin de Lost : Réservé à ceux qui ont fini la série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miami's Whispers :: Administrative :: Papers, please :: Registre des habitants-