Partagez | 
 

 Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun ~ Ilyès ♥︎

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Disponibilité pour RP : Oui
Messages : 131
Dollars : 127
Featuring : Jana Kramer
DC : Soraya Muños
Olivia K. Akane
Eden Y. Cobb
Haven G. A. Lawner
Meven D. Belfort
Who I am : History
Age : 20
Date d'inscription : 13/02/2015

ID Card
Études/Boulot: Etudie le droit à Harvard, par correspondance et fait un stage au barreau de Miami
Statut Social: Etudiante
Quartier/Adresse: Coral Gables


MessageSujet: Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun ~ Ilyès ♥︎   Lun 31 Aoû - 20:48

Depuis même pas vingt-quatre heures, nous étions de retour à Miami. Pas pour une durée indéterminée, non. Nous avions un nouveau chez nous, dans une nouvelle ville avec de nouvelles personnes à côtoyer. Néanmoins, nous n'oublions pas que quelque part, en Amérique dans la jolie ville de Miami, des gens faisaient encore partie de notre vie. C'est la raison pour laquelle parfois, nous décidions, Nath et moi, de revenir pour un weekend, voir même une petite semaine. Néanmoins, nous ne pouvions pas le faire aussi souvent qu'on le voulait, parce que ça ne dépendait pas que de nous non plus. Justin était encore petit et donc, on essayait de limiter les trajets trop longs en avion pour la simple et bonne raison qu'il avait déjà son petit caractère et qu'il n'avait pas l'air d'aimer l'avion. Sans parler que le décalage horaire ne le fatiguait pas seulement lui, mais nous aussi. Sur place, nous avions revendue notre grande maison et donc, le seul pied à terre que l'on disposait était la maison d'enfance de Nath que son père avait décidé de gardé au lieu de revendre. Isobel quant à elle vivait ailleurs avec Vincent, pour le plus grand plaisir de Nathan… Ou pas.

Hier, alors que Justin rattrapait ses quelques heures de sommeil et que Nathan était posé devant la télévision, j'avais fait une pause dans mon étude et l'avait rejoins dans le salon non sans mon téléphone portable. Pour le coup, ni lui ni moi n'avions la foi pour bouger quelque part, ni même pour voir du monde. Isobel était déjà passée pour voir Juju, mais pour ce qui était des autres, on avait préféré attendre pour prévenir de notre présence sur Miami. Le premier message que j'envoyai fut à Ilyès pour lui proposer de se voir, même seulement une petite heure s'il préférait. En attendant sa réponse, j'avais fini par m'endormir sur le divan jusqu'au réveil de mon petit bonhomme.  Aujourd'hui, on avait opté pour la grasse matinée et heureusement, Justin ayant lui aussi des heures de vols à rattraper, il nous avait offert le plaisir de pouvoir rester plus longtemps au lit et donc, c'est seulement dans les alentours de 11 heure du matin que j'avais fini par me diriger vers la douche puis vers la chambre de mon petit bout de chou. Entre temps, j'avais convenu un rendez-vous avec Ilyès pour cette après-midi. Après m'en être occupée, je m'étais posée dans le divan avec lui afin de jouer un peu avec lui et le nouveau jouet que Leah lui avait offert. Ce truc en forme de tableau de bord de voiture pour enfants qui faisait plein de bruit et qui s'illuminait de tous les côtés le rendait totalement heureux à défaut de nous bousiller les tympans pendant trois-quarts d'heure. Pour le coup, même si ça l'enthousiasmait, je maudissais Leahna de lui avoir offert un truc aussi bruyant. Avec un peu de chance, il allait vite s'en passer. Enfin c'est ce que je me disais il y a un mois déjà.

Lorsque Nathan décida enfin de se lever et d'être prêt à garder un œil sur son fils, je décidai d'aller passer la petite heure qui suivit avec mes cours et mes examens à rattraper. Avec l'accouchement j'avais préféré me concentrer sur les nouvelles matières, plutôt que sur celles où j'avais le plus de difficultés et donc, je savais parfaitement que la deuxième session me pendait au nez. Je savais aussi qu'une partie de mes vacances partiraient en fumée à cause de ça, mais on ne pouvait pas tout avoir. J'avais décidé de mettre un peu de côté mes études le temps de ma grossesse afin de m'assurer une bonne santé, mais aussi celle de mon bébé et j'en étais très heureuse. Aujourd'hui, à chaque fois que je posais le regard sur lui, je ne regrettai même pas cette décision.

L'heure H pointant rapidement le bout de son nez, je me préparai à sortir, puis récupérai mon petit bonhomme dans l'intention de l'emmener en balade, ou du moins pour montrer à mon meilleur ami ô combien Justin avait bien grandi. Lui qui en plus aimait les enfants, avec un peu de chance, il serait bien content de le voir. Du moins, je l'espérais vraiment. Ne prenant pas la peine d'emporter avec moi une poussette, étant donné que mini McCoy faisait une crise à chaque fois qu'il devait rester plus de deux minutes dans une poussette, je me contentais juste de le mettre dans le siège auto pour bébé alors que moi je m'installai derrière le volant. Un peu de musique et je pris la route du parc, là où on s'était donné rendez-vous avec Ilyès. A chaque feu rouge, je pris soin de me retourner vers mon fils, m'assurant que tout allait bien pour lui, mais ses petits yeux fixant le paysage, je compris que tout était parfait et qu'il était correctement installé. De temps en temps, ses petits cris me firent comprendre qu'il était temps d'arriver à destination. Au moins, on ne pourrait pas lui enlever le manque de patiente de Nathan, ou même le mien finalement "Ouiii petit chat, on va arriver. Attends deux minutes".

Je garai la voiture sur le parking pas loin du parc, puis descendis et me dirigeai vers l'arrière du véhicule pour prendre Justin dans mes bras, qui lui tenait bien fort son doudou et sa tétine dans sa petite bouche. Dans le parc, j'avançai assez lentement pour montrer des choses et d'autres à Juju. Des jolies fleurs, des papillons ou encore les chiens que des visiteurs étaient en train de promener. Il était encore tout petit, à peine 5 mois, mais s'intéressait beaucoup aux animaux. D'ailleurs, en Inde, il faisait une véritable fixation pour les éléphants. J'avais toujours prévu de profiter d'être à Miami pour l'emmener au Zoo qui était beaucoup plus grand que celui de Kansas City, mais ne prenais jamais le temps. De temps en temps, je veillai à ce qu'Ilyès ne soit pas déjà arriver et en train de me chercher et lorsque finalement je le repérai de loin, j'abandonnai les animaux pour le rejoindre, au grand désarroi de Justin, qui lui, préférait les canards.  Je montrai Ilyès du doigt à Justin, tout en avançant vers mon meilleur ami, avec l'espoir que Justin s'en souvienne. En effet, mon désir était qu'il se rappelle assez rapidement des personnes importantes dans ma vie ou dans celle de Nath et donc, à chaque fois qu'on passait à Miami, on tentait de voir le plus de monde possible pour que lui aussi passe du temps avec ces personnes. La dernière fois que j'étais venue toute seule avec Justin, il ne devait avoir que trois mois. J'en avais profité pour passer un peu de temps avec mes parents, alors que Nathan avait d'autres choses à faire à Kansas City. J'en avais déjà profité pour que Justin puisse voir Sasha, Leahna, mais aussi Ilyès. En voyant le sourire de mini McCoy à la vue d'Ilyès, je fus un peu soulagée de voir que son visage lui disait au moins quelque chose "Ilyèèèès ! Tu vas bien ? Ca fait longtemps ! T'as vu, je t'ai amené le plus beau de tous les hommes" J'étreignis mon meilleur ami et puis repris "Tu veux le tenir ? En plus ça reposera mon bras. Mais je te préviens, il devient fou quand il voit un animal, et pire encore quand il voit des éléphants. Enfin ici, on ne risque pas d'en voir" j'adressai un sourire à Ilyès "Bon alors, quoi de neuf pour toi ? T'as quoi de beau à me raconter ? Tu vas reprendre les cours ?"

_________________
Nina Palmer McCoy
Ils ne demandaient rien d'autre que d'être heureux ensemble. Même pas heureux d'ailleurs, ils n'étaient plus si exigeants. D'être ensemble, c'est tout.
   
Anna Gavalda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 33
Dollars : 44
Featuring : James Maslow
DC : Arwen
Alayna
Logan
Who I am : Sunshine
The people around me : Sunshine
Date d'inscription : 20/02/2015

ID Card
Études/Boulot: Etudes de psycho pour être instit
Statut Social: Sur la paille
Quartier/Adresse: Little Haiti


MessageSujet: Re: Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun ~ Ilyès ♥︎   Dim 20 Sep - 13:46

J'étais un peu tout seul à Miami. Je me sentais tout seul. Ce n'était pas tant que je n'avais personne autour de moi, mais certains des personnes qui m'étaient les plus proches étaient parties. Mes amis étaient quelque chose de très important pour moi. A chaque fois que j'avais été amoureux, j'avais fini abandonné, seul et triste. Alors à chaque fois, j'avais mes amis pour me montrer que la vie continuait à être belle, que le bus passait toujours, que les papillons continuaient de voler devant ma fenêtre et que quelqu'un, quelque part dans l'immensité de ce monde, m'aimerait et ne m'abandonnerait jamais. Sauf que voilà, nous devenions peu à peu adultes, et nous ne pouvions pas tous rester dans le coin. Aussi, j'avais vu Nina avoir un enfant, se marier, et partir de Miami. Ma meilleure amie, celle sur qui je pouvais compter, et celle qui pouvait compter sur moi. J'avais aussi vu Antonio récemment s'en aller, pour aller faire des études ailleurs. Il me restait encore du monde, mais j'avais un peu de mal. Croiser Eric, heureux avec Haven, me faisait encore beaucoup de mal pour le moment. Alors j'avouais me perdre dans le travail, dans les cours, dans tout ce qui pouvait me détourner de mes pensées.

J'étais en train de travailler quand j'avais reçu le message de Nina. Au départ, je n'avais pas envie de l'ouvrir, concentré sur mon truc. Je n'avais pas vraiment envie de discuter, de sortir ou n'importe quoi, j'avais juste envie d'être un peu tranquille. Et puis je m'étais dit que c'était peut-être important, qu'il fallait quand même que je vérifie et qu'au pire, je ne répondrais pas si je ne voulais pas qu'on me dérange plus. Sauf que voilà, Nina était sur Miami et que je ne pouvais pas ne pas sortir. Elle me proposait de la voir elle et de voir Justin, qui devait avoir bien changé depuis la dernière fois. Heureusement, il n'y aurait pas Nathan. Il s'était certes assagi mais nous ne nous entendions pas mieux, lui et moi. Il détestait ce que j'étais et c'était assez réciproque, même si je lui souhaitais plein de bonheur avec Nina. Je répondis que j'allais être là et j'allai me préparer : j'étais encore en jogging et t-shirt poisseux. Je ne pouvais pas me présenter comme ça devant une princesse. J'allai prendre une douche et enfilai quelque chose de mieux. C'était un peu chaud mais j'avais choppé un petit rhume alors j'avais souvent froid. D'ailleurs, je m'étais brûlé avec l'eau de la douche, que j'avais réglée trop forte. Je ne changerai donc jamais.

En attendant que l'heure arrive, je prévins quand même mon colocataire, Adam, qu'il ne s'inquiète pas. En ce moment, en dehors de mes heures de travail, il pouvait me trouver TOUT LE TEMPS sur mon bureau en train de bosser. C'était mon jour de repos, alors qu'il ne se dise pas qu'il m'était arrivé quelque chose en ne me voyant pas. Finalement, je finis d'étudier le texte qu'on m'avait donné en révision pour le début de l'année approchant et l'heure tourna bien vite. Il était temps de partir et ce fut au volant de ma voiture que j'arrivai près du parc où nous nous étions donné rendez-vous. J'étais pressé de la revoir, et de revoir son fils aussi. J'adorais les enfants, encore plus les bébés que je trouvais trop mignons. Puis avec une mère pareil, il ne pouvait qu'être adorable. Je me garai et entrai dans l'endroit, qui respirait la joie de vivre. Depuis combien de temps je n'étais pas véritablement sorti pour prendre l'air ? Aucune idée mais ça ne pouvait me faire que du bien. Éloigné de la l'entrée, je regardai ma montre pour vérifier que j'étais à l'heure. C'était bon et je cherchais donc Nina du regard. Il y avait un tas de jeunes femmes avec des poussettes et des enfants, mais je ne pouvais pas la louper. C'était la plus belle d'entre toutes, en toute objectivité. Je me dirigeai donc vers elle, un grand sourire jusqu'aux oreilles inondant alors mon visage tiré. Visiblement, je n'étais pas le seul à être content, puisque le petit souriait aussi.

- Nina ! Ça va bien et toi ? Ça fait trop plaisir de te voir, tu me manques.

Je me penchai vers Justin, lui faisant des risettes.

- Oh mais toi aussi je suis content de te voir, petit bonhomme, hein. T'es aussi beau que ta maman, tu sais ça ?

Je rendis son étreinte à la demoiselle, plus qu'heureux. Elle me proposa de tenir son fils et je tendis les bras pour le prendre. Apparemment, il adorait les animaux et ça tombait bien, il pouvait en voir ici. Bon, ce n'était pas les plus exotiques de la planète, mais c'était déjà bien. Tous les bébés ne sont pas forcément curieux à cet âge et lui semblait l'être beaucoup, c'était une bonne chose.

- Alors bonhomme, tu aimes les éléphants ? Et t'en as vu où des éléphants ?

Je présentai mon doigt pour qu'il l'attrape avec sa petite main mais il semblait plutôt vouloir s'attaquer à la monture de mes lunettes, que je portais depuis peu à cause de mes yeux fatigués par le boulot. Je savais qu'il n'allait pas me répondre, ce n'était qu'un bébé. Puis je savais aussi où il en avait vu : au mariage du frère de Sasha. J'avais eu vent de ça, déjà parce que Sasha était un très bon ami, et aussi parce qu'Eden était le directeur de l'école. Tout le monde adorait ce genre de ragot, c'était difficile de les ignorer. Finalement, je me concentrai sur la maman, que je n'avais pas vue depuis longtemps.

- Oh, pas grand-chose. Je travaille pour me payer mon appartement et à côté, je bosse déjà pour la reprise des cours. Je suis bien décidé à finir ses études et j'avoue avoir parfois du mal à m'y mettre, j'ai pas l'habitude ! Puis c'est les vacances, tout le monde est occupé, tout le monde part, tout le monde rentre, moi je reste juste là à taffer. Tu vois, je savais même plus que le soleil était jaune ! Sinon rien ne change.

J'avais parfois des horaires décalés, quand je travaillais la nuit comme barman, mais ça m'allait. Au fond, je me chargeais de travail parce que je le voulais bien, c'était tout.

- Et toi, quoi de neuf ? Vous venez tout juste d'arriver ? Je suppose que Nathan est là aussi. Ton fils a bien grandi, il est mignon comme tout. Ça va aller avec la reprise des cours et ton nouveau rôle à gérer ?

Pour ma part, j'étais jeune, mais je savais que je voulais des enfants. Ça dépendrait aussi de mon futur compagnon, parce que la nature ne permettait pas d'avoir un enfant avec un autre homme, mais ça ne me décourageait pas pour autant. Et puis normalement, si j'arrivais à faire le métier que je voulais, j'allais en avoir plein, des enfants ! Je posai mes yeux autour de moi, souriant à Juju.

- T'as vu, c'est un chien là-bas. Il fait wouaf-wouaf. Ils peuvent faire peur mais ils sont très gentils. Et les pigeons aussi, tu peux leur donner du pain et ils viennent manger juste devant toi, parfois dans ta main, ça chatouille. Par contre les oies, là-bas, tu dois te méfier petit champion, parce qu'elles pincent. Mais ta maman fera attention à toi.

En parlant de la maman, à nouveau, je me concentrai sur elle. Je naviguais un peu entre elle et son fils, mais je voulais m'occuper des deux. En la voyant, je me rendis compte à quel point son absence laissait un vide dans ma vie.

- Tu me manques Nina. Tu restes jusqu'à quand ? C'était bien l'Inde ? Il paraît qu'il fait très chaud là-bas, mais pas comme à Miami. Une chaleur plutôt étouffante on m'a dit, ça devait être horrible. Déjà que Miami j'ai parfois du mal et je tombe souvent malade parce que je fais pas attention à quand il fait moins beau ou quoi. Et puis il paraît qu'il y a des éléphants là-bas, hein petit lapin.

Encore une fois, je jouais avec sa main. Il avait grandi. A cet âge-là, on fermait à peine les yeux et ils changeaient. Ça passait trop vite, surtout que je ne le voyais pas souvent et que ça faisait 2 mois que je ne les avais pas vus tous les deux. Deux mois de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Disponibilité pour RP : Oui
Messages : 131
Dollars : 127
Featuring : Jana Kramer
DC : Soraya Muños
Olivia K. Akane
Eden Y. Cobb
Haven G. A. Lawner
Meven D. Belfort
Who I am : History
Age : 20
Date d'inscription : 13/02/2015

ID Card
Études/Boulot: Etudie le droit à Harvard, par correspondance et fait un stage au barreau de Miami
Statut Social: Etudiante
Quartier/Adresse: Coral Gables


MessageSujet: Re: Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun ~ Ilyès ♥︎   Mar 9 Fév - 17:46

Sans doute un peu grincheux du voyage, peut-être même un peu fatigué, Justin n’hésitait pas à s’exprimer plus que d’habitude. Cependant, il avait une véritable passion pour les animaux, aussi bêtes soient-ils. Ou du moins, aussi bêtes les trouvais-je. Je n’aurais jamais pensé m’extasier devant un papillon avant aujourd’hui, mais lui semblait émerveillé par cet insecte que moi j’avais tendance à envoyer valser lorsqu’ils avaient le malheur de me tourner autour. De temps en temps, je jetai un oeil aux personnes m’entourant pour être certaine de ne pas louper Ilyès et heureusement, parce que le voilà qu’il s’approchait “Moi je vais bien ! Enfin, ça me saoul de voyager entre le Missouri et Miami, parce que les trajets sont usants et j’ai l’impression de perdre mon temps, mais quand j’y suis je suis contente d’y être. Toi aussi tu me manques, tu veux pas revenir avec moi à Kansas City ? Bon, je sais pas si Nathan serait très enchanté, mais après tout, on s’en fout il demande pas la permission quand il fait venir Leahna lui” J’avais donné mon fils à mon meilleur ami et le petit garçon ne semblait pas plus dérangé à l’idée de se trouver dans d’autres bras, lui parfois assez réticent. D’autant plus qu’il ne voyait pas Ilyès très souvent “Je crois que tu fais partie des rares personnes qu’il accepte d’approcher. Il est très peureux quand même. Pour le moment il n’y a que toi, Sasha, Leahna et ses grands-parents paternels. Même avec mes parents à moi il pleure. Ou alors il faut que Nathan soit tout prêt, mais ça dure jamais plus de deux minutes” En même temps, il était assez difficile d’avoir peur d’Ilyès alors qu’il était bien plus attentif que moi ou Nathan, et bien plus gaga avec Justin, chose que le petit garçon aimait beaucoup. Quant à Nath, il n’avait peut-être pas la côte avec tout le monde, mais il l’avait au moins avec son fils.

Le mariage d’Eden avait été un moment bien sympathique, d’autant plus qu’il avait pu y revoir son parrain, sa marraine et ses grands-parents “Il a reçu une peluche en éléphant quand il est né et elle est encore dans son lit, donc quand il en a vu en Inde il était tout fou. Alors après quand Nathan a été avec lui pour faire un tour sur un vrai éléphant, mon dieu il a adoré haha” Justin semblait plus intéressé par les lunettes d’Ilyès que par ce que le jeune homme pouvait lui raconter, ce qui me fit également remarquer cette nouveauté dans la vie de mon meilleur ami “Tu portes des lunettes ? Depuis quand ? Bon après c’est vrai que je viens pas souvent à Miami. Ce sont des lunettes de repos ou c’est parce que t’as des problèmes de vue ?” Je m’étais ensuite renseignée sur les nouveautés dans la vie d’Ilyès qui semblait bien motivé par ses cours. C’était une bonne chose, même si j’espérais qu’il ne passe pas tout son temps rien qu’à ça. J’étais passée par là pour pouvoir être acceptée à Harvard. Ca avait été un rêve d’enfant pour moi, petite je disais déjà que j’irais dans la même école que mes parents pour avoir droit au même prestige, sans doute. Il n’y avait qu’à voir Isobel qui avait elle aussi fait du droit à Harvard. Elle avait la réputation qui suivait et j’avais beaucoup d’admiration pour la maman de Nathan. “Pense quand même à toi. Je sais pas, pars un week-end en vacances, ou viens dans le Missouri tiens. Avec Sasha pourquoi pas ? Si tu passes ta vie à bosser tu vas louper plein de truc et devenir chèvre. Si Nathan me forçait pas un peu à aller à des soirées avec des amis ou si je ne me force pas à faire des activités avec des copines, je passe mon temps aussi à bosser et à m’occuper de mon fils et je vais devenir ce genre de femme sans plus aucune vie sociale, sans amis, sans rien. T’imagines l’angoisse ?” Il était clair que comparé à quand j’étais à Miami, je sortais beaucoup moins et l’idée de finir totalement out de la société me faisait un peu flipper. Heureusement Nathan avait toujours un plan à droite à gauche, et heureusement que parfois je prenais même l’initiative d’organiser des petites soirées entre filles à la maison “La prochaine fois que Sasha vient passer un week-end, je lui dirai de te kidnapper. Promis, Nathan est beaucoup moins chiant qu’avant et un peu plus tolérant, mais prenez un ou deux soleils, parce que chez nous il fait pas aussi beau qu’ici. Et tu travailles où alors ?”

Je m’installai sur un banc libre histoire de ne pas rester là debout tout au long de l’après-midi et pris soin de regarder un peu tout ce qui m’entourait. Ca faisait longtemps que je n’avais plus mis les pieds dans ce parc et mine de rien, ça me rappelait quelques souvenirs, bon ou mauvais, qu’importe. Le principale, c’était que tout ça était passé et qu’il fallait continuer à avancer, continuer à regarder de l’avant. Je n’étais pas ce genre de fille à faire du surplace, à rester accrochée à des souvenirs douloureux ou pas. Je ne gardais que ce qui me permettait d’avancer et Ilyès en faisait partie “On est à Miami depuis hier matin en fait, mais j’avais pas le courage de bouger hier, Justin à passer une partie de la journée à dormir et à part toi, Sasha et la maman de Nath, les autres ne sont pas au courant qu’on est revenus. Je sais pas trop si on va prévenir tout le monde. A mon avis on va rester encore deux ou trois jours, ou au mieux la semaine, mais j’aimerais réviser et j’ai un peu de mal à ne pas réviser chez moi, avec toutes mes affaires. Nathan est là aussi, oui, mais à mon avis il a succombé à la fatigue et en rentrant je vais le retrouver endormi dans le divan.” A la question d’Ilyès, je pinçai les lèvres. Est-ce que je gérais vraiment ? Pas sûre. J’essayai d’être organisée, mais c’était pas le genre de vie à laquelle je m’étais préparée, même si je ne regrettais rien. “Euh ben sans surprise, j’ai foiré des examens de juin, mais comme j’ai accouché en avril, ben je m’y attendais. Il m’a fallu du temps pour me faire aux nuits blanches et Nathan a beau être attentif à Juju en journée, la nuit faut pas lui demander de trop s’en occuper, sinon il pete les plombs. Donc j’aime autant le faire moi même sinon je me tape sa mauvaise humeur toute la journée. Donc là j’étudie un max pour y arriver, mais c’est dur. J’ai seulement trouvé un semblant d’organisation et puis on a une voisine super gentille qui nous garde Juju parfois. Parce que si je passe ma vie à m’occuper de lui et de mes cours sans m’occuper de moi, je pete les plombs. Donc des fois on lui laisse une journée ou un petit week-end et on part un week-end à droite à gauche pour décompresser. Sinon, voila, mais je pense qu’on va déjà bientôt déménager encore. Il a une opportunité de boulot à Boston, ça m’ennuie un peu, parce que c’est tout remballer, puis tout re-déballer, mais bon, là-bas il y a son père donc si on a besoin, on peut au moins le laisser à quelqu’un de sa famille plutôt qu’à une étrangère. A part ça rien de neuf, je dois me trouver un lieu de stage, mais j’ai pas encore eu le temps”

Je souris en voyant Ilyès expliquer le monde à Justin qui semblait intéressé par ce que le jeune homme lui montrait. C’était quelque chose qu’il découvrait petit à petit et peut-être était-ce aussi quelque chose qu’on ne prenait pas toujours le temps de lui présenter en tant que parents. Il y avait bien les chiens de Nathan qu’il avait eu du mal à s’habituer, mais maintenant ça semblait déjà un peu plus simple pour lui “Dis donc, autant moi j’étais pas du tout prête à avoir un bébé, toi t’en as pas mais t’es super prêt je vois ! Tu veux toujours travailler avec eux plus tard ? Quelle patience.” A ces paroles, je repensais à mon idée d’aller visiter le zoo avec Justin un de ces jours, qui était bien plus grand que celui de Kansas City. Le problème était de motiver Nathan, bien que c’était certainement peine perdue “J’aimerais l’emmener au zoo tant qu’on est là, mais je sais pas encore quand. Ca ne te tenterait pas ? Nathan il voudra jamais ou alors il va me planter après une demi heure parce qu’il en aura marre.” Et puis je posai mon regard sur mon meilleur ami. C’est vrai que la vie de Miami me manquait aussi, mes amis et mes proches. Là-bas on connaissait du monde, mais pas autant qu’à Miami où on avait passé les meilleurs moments de notre vie. J’adressai un sourire à Ilyès qui semblait un peu déphasé par ce monde si peu présent dans cette grande ville qui, autrefois, était remplie. Il n’existait pas un jour où on ne croisait pas l’un où l’autre quelque part. “Tu me manques aussi, la vie ici me manque beaucoup. On reste une semaine tout au plus. C’est même pas sûr qu’on reste autant de temps, je dois m’organiser avec Nath. L’Inde c’était sympa dans l’hôtel, mais c’est pauvre et différent. J’aimerais pas y vivre. Les gens roulent comme des malades, puis ils vivent différemment tu sais. Nous on court après le temps, tout le temps et eux ils vivent en fonction du soleil. C’est lent comme vie, après c’est beau, c’est coloré et le mariage était juste magnifique, plein de couleurs, mais j’étais contente de revenir. Alors oui il fait mourant de chaud, mais bon à Miami t’as quand même encore un peu d’air, il fait beau et chaud, mais tu t’y fais parce que t’as une brise légère. Là-bas il fait étouffant au point que chaque chambre avait sa piscine personnelle et je te raconte pas pour dormir, heureusement qu’il y avait l’air co. Je pense que c’est à voir une fois dans sa vie, mais c’est pas une destination où t’y passerais des vacances je crois. Nathan il pétait les plombs et Sasha n’en était pas loin haha. En plus lui ses parents s’acharne pour le marier à une anglaise horrible. Je te jure, cette fille est aussi sympathique que Cruella et Maléfique réunies. Parle-lui d’Iris, tu verras ses cheveux vont se dresser sur sa tête. Surtout qu’en plus il est avec Jewel maintenant, donc je ne te raconte pas l’ambiance. Finalement ils sont partis au Sri Lanka tous les deux pour avoir la paix je crois” Je laissai un rire franchir mes lèvres, puis repris mon sérieux “Et toi tu me présentes quand l’élu(e) de ton coeur ? Toujours personne à l’horizon ?”


_________________
Nina Palmer McCoy
Ils ne demandaient rien d'autre que d'être heureux ensemble. Même pas heureux d'ailleurs, ils n'étaient plus si exigeants. D'être ensemble, c'est tout.
   
Anna Gavalda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun ~ Ilyès ♥︎   Aujourd'hui à 3:20

Revenir en haut Aller en bas
 

Tonight, we are young. So let's set the world on fire, we can burn brighter than the sun ~ Ilyès ♥︎

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 9x08, Young Man with a Horn (spoilers)
» Tokimeki Tonight
» Emily Young, Le secret de Miss Mole
» INDIANA JONES ET LA DERNIERE CROISADE - Young Indiana Jones - (RAH 426)
» [Young, Alexa] Meilleures ennemies - Tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miami's Whispers :: Coral_Gables :: Garden Drive :: Tropical Park-