Partagez | 
 

 Dans mon esprit, ils sont beaucoup d'autres [Blog de Duncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Disponibilité pour RP : Viiiii
Messages : 72
Dollars : 37
Featuring : Ahn Jae Hyun
Who I am : ***
The people around me : ***
What I've done : ***
Age : 23
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Miami *-*

ID Card
Études/Boulot: Fac de lettres
Statut Social: Etudiant
Quartier/Adresse: Little Haïti


MessageSujet: Dans mon esprit, ils sont beaucoup d'autres [Blog de Duncan]   Lun 6 Avr - 20:06

Sujet pas encore prêt ni rien, mais j'ai besoin de poster un texte de Duncan dedans (a)

Ici je pourrai :
- Poster les textes de Duncan
- Poster d'autres articles qu'il aurait pu faire
- Répondre aux commentaires

Ici vous pourrez :
- Commenter les articles de Duncan avec votre perso
- Commenter mes textes de vous à moi

Pour l'instant, c'est encore brouillon, alors merci de préciser quoi qu'est quoi, de qui pour qui, etc. Je mettrai des petits codes plus tard ^^

Merciiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Disponibilité pour RP : Viiiii
Messages : 72
Dollars : 37
Featuring : Ahn Jae Hyun
Who I am : ***
The people around me : ***
What I've done : ***
Age : 23
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Miami *-*

ID Card
Études/Boulot: Fac de lettres
Statut Social: Etudiant
Quartier/Adresse: Little Haïti


MessageSujet: Re: Dans mon esprit, ils sont beaucoup d'autres [Blog de Duncan]   Lun 6 Avr - 20:08

Premier texte, encore sous forme d'ébauche pour Duncan. S'il en écrit une version finalisée, je la mettrai. Je cite ce texte dans ce RP, pour les curieux.



L’autre jour, j’ai vu une meuf, c’était tellement dingue, faut que je te raconte ! Enfin, c’était surtout immonde. J’crois qu’elle a pas compris le principe des tailles pour les fringues. Genre, elle a calé –tenté de caler- du quarante-six dans du trente-huit. Elle était au téléphone avec une de ses potes, sa conversation était hallucinante. J’te la refais en speed.
Elle était là genre « Ouais, tu sais pas ce qu’on m’a fait samedi ? Attend, j’étais dans un magasin à faire du shopping et y’a une vendeuse qu’a décidé de me coller au train. Bon, j’ai rien dit, c’est son métier à la meuf tu vois ? Oui oui, tout à fait. »
J’entendais à peine la voix à l’autre bout du fil, impossible donc de la comprendre. Je savais juste que c’était une autre fille, rien de plus. La nana parlait et faisait des gestes en même temps, ça m’agaçait pas mal. Elle vérifiait son reflet dans le plexis-glace de l’arrêt de bus, fronçant un sourcil. Et elle continuait encore et toujours de débiter ses conneries.
« Siii, je te jure ! Et là, elle a osé l’ouvrir pour me conseiller. Elle m’a dit « Il ne faut pas vous focaliser sur la taille mademoiselle, mais sur l’aisance que vous avez à porter le vêtement. Si je puis me permettre, je prendrai une plus grande taille. ». Nan mais carrément ! Ouais nan mais j’étais soufflée quoi ! En même temps, j’étais soulagée qu’elle ne voie pas que c’était trop grand pour moi et pas trop petit. Mais bon, j’avais envie de lui dire qu’elle faisait trop mal son boulot. Hun hun, tout à fait. Nan, tu penses, j’ai été gentille. Je lui ai dit que j’avais pas besoin d’elle pour choisir mes tailles et que j’avais mes raisons pour prendre deux tailles au-dessus de ma vraie taille. Puis je suis partie sans rien acheter. Ouais, nan mais ça lui apprendra ! ».

Je l’ai regardée, cette meuf. Et puis j’ai compris que le problème était dans sa tête. J’te jure ! Elle s’obsède à faire rentrer du quarante-six dans du trente-huit. Y’avait ses bourrelets qui dépassaient, son t-shirt remontait et son short redescendait. Elle était beaucoup trop maquillée, et elle avait l’air complètement ridicule. Toujours au téléphone, elle a fait tomber quelque chose de son sac à main et s’est baissée pour le ramasser. Et là, je crois que j’ai dû vivre le moment le plus drôle de ma vie. J’ai entendu un gros crac. Et là, elle s’est exclamée « Et merde ! ». Un instant de silence, la voix de sa pote qui le demande ce qu’il s’est passé. Elle a sifflé entre ses dents de cheval et a levé les yeux au ciel. Elle a alors répondu quelque chose de très drôle : « Camelote de merde ! Tu me croiras jamais ! Mon short vient de craquer. Nan, j’me suis juste baissée. Nan mais je crois que le magasin était louche de toute façon, ils doivent vendre des trucs de merde. Ben parce que j’étais pressée et il me fallait un truc. Ouais nan mais je vais aller les menacer d’une plainte, tu vas voir ! Ouais nan mais s’ils font ça, même pas j’accepte, j’en ai trop rien à foutre de leurs fringues de merde. Bon, j’dois te laisser, y’a des ploucs tout autour de moi, j’ai pas trop envie qu’ils épient notre conversation. »
Sur ce, elle a raccroché. J’ai dû étouffer pour pas qu’elle se rende compte que je l’écoutais. Au final, elle est partie en marmonnant, cachant son énorme derrière car son short ne remplissait plus cette fonction. Je me suis dit « Et bah ! Y’en a d’autres à soigner avant moi ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dans mon esprit, ils sont beaucoup d'autres [Blog de Duncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miami's Whispers :: Others :: Communication :: Cyber Café :: Social Networks-