Partagez | 
 

 Krisztina, une pierre de plus dans le paysage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité




Invité
MessageSujet: Krisztina, une pierre de plus dans le paysage.   Mar 17 Fév - 23:37



Stone Krisztina

   

   Age: 17 ans
   Date de naissance: 10/04/1997
   Lieu de naissance: San Francisco
   Groupe: Comfortable
   Statut social: Lycéenne
   Avatar: Tatiana Maslany
   Scénario, PV ou P.I: PI
   Catégorie: 2
   

   
Mon physique à moi

   

   Je ne suis pas une bombe mais, je ne me plaindrais pas trop non plus.
De taille moyenne, les plus grands me voient comme un appui coude et les plus petits frustrés me voient comme un top modèle. J'exagère. Juste un poil.

Mon look n'a rien de celui des mannequins qu'on voit en couverture des magazines ou, pour retomber à l'échelle du milieu dans lequel j'évolue aka le campus, de celui des bimbos qui dominent la hierarchie imaginaire que ce sont créés les élèves, lycée et université compris.

Je ne suis pas blonde, couleur de cheveux qui autrefois aurait pu être un critère d'entrée à la confrérie des Êta Iota (depuis, elles sont moins difficiles). Ma chevelure arbore un châtain foncé, et n'est pas lissée quotidiennement au moyen d'un fer, je porte des dreadlocks plutôt bien entretenues et liées entre elles par un élastique. Avant, mes cheveux étaient plutôt d'un naturel raide, j'ai même longtemps porté une frange droite.

Pour faire davantage dans la description glamour, je suis myope donc... *roulements de tambour* je porte des lunettes. J'ai déjà essayé les lentilles mais, c'est vite chiant, ça sèche trop vite surtout pour quelqu'un qui passe autant de temps que moi scotchée à l'écran de son ordinateur ou concentrée sur des bouquins et qui dort si peu. Sans compter que le matin, lorsque l'on est à peine éveillée, c'est plutôt douloureux de mettre une chose sur sa cornée. Puis, moi j'aime bien les lunettes, ça donne du caractère au visage.
Pour agrandir mon regard, je prends tout de même soin de mes sourcils, je mets également l'accent sur celui-ci avec un maquillage plutôt simple, eyeliner noir et crayon crème sur la muqueuse. Bien qu'avec mes yeux marrons foncés, pour ne pas dire noirs, je pourrais me parer de toutes les couleurs du prisme.

Vestimentairement, je suis tout aussi basique, du rouge, du noir, du blanc, voilà ce que je préfère. Mais mon pêché mignon, les jupes, robes et hauts moulants. Je mise aussi sur divers accessoires pour agrémenter mes tenues mais nul besoin d'en accumuler des tonnes.
Malgré les apparences, je ne fais pas tout pour me faire remarquer, j'assume simplement mes goûts. Oh et, j'ai un tatouage, il représente un coquillage symbolisant le nombre d'or avec ses proportions harmonieuses.

EDIT : Depuis, du temps a passé, j'ai laissé tomber les dreads pour des cheveux simplement propres et la plupart du temps lâchés. J'ai également retenté les lentilles et les porte depuis quotidiennement. Bien sûr, lorsque mes yeux sont fatigués, je reprends les lunettes, je ne suis pas maso...
   

   
Ce qu'il se passe dans ma tête

   

 
   Je déteste me prendre la tête mais, je ne peux pas m'en empêcher.
Que ce soit dans la vie de tous les jours ou en cours. Autant, je peux être peace and love, la nana à qui se confier, celle avec qui boire un pot tranquille... autant, je suis parano, me fais des films à partir de rien, deviens jalouse quand j'ai une baisse de confiance en moi (ou mes règles /pan/ ), m'énerve et démarre au quart de tour si on me titille où il faut pas.
Soupe au lait, diraient certains.

Je suis aussi le genre qui en voyant un devoir trop simple s'imagine de suite qu'il y a un piège et le genre agaçante à se dire qu'elle a chié son contrôle alors que finalement j'aurais obtenu une note excellente, comme d'habitude. Je pourrais également passer des heures à chercher une solution ou un mot que j'ai sur le bout de la langue, quitte à m'épuiser, parce que je déteste ne pas savoir quelque chose qui devrait être évident, parce que je suis curieuse ou même parce que selon moi la connaissance c'est pas seulement le pouvoir mais aussi un plaisir. Je ne suis pas perfectionniste mais particulièrement exigeante, à commencer avec moi-même. Cela fait aussi de moi une personne ambitieuse et déterminée.

Bien entendu, je ne passe pas mon temps à triturer les tréfonds de mon cerveau, je suis assez sujette aux migraines pour ne pas en plus m'en provoquer quotidiennement. J'aime la vie et ses plaisirs. Fumer du shit occasionnellement mais, sans jamais avoir touché une clope, boire de l'alcool, danser à en faire trembler mes jambes, nager au petit matin, dévorer tous les livres de la bibliothèque et emmerder mon camarade de chambrée avec mes dernières découvertes, embrasser la plus jolie fille de la soirée juste pour faire chier celui qui bave dessus depuis des heures...

En amitié comme en amour, je suis fidèle, loyale (non pas comme un chien, merci) mais en amour, je suis exclusive. Je suis attentive mais réclame davantage encore d'attention lorsque je suis en couple. Je suis bisexuelle mais je ne suis pas à le crier sur tous les toits bien que je l'assume. Mais est-ce qu'un hétérosexuel crie partout qu'il l'est ? Non, à moins d'être homophobe bien sûr. Et pour finir, je dirais que si un proche a un souci, même à trois heures du matin, je suis prête à prendre ma moto pour lui apporter mon aide.
   

   
L'histoire que j'ai à vous raconter

   

  San Francisco, Californie, US
La ville qui fut mon berceau. Jamais je n'aurais cru aller au delà du Golden Gate Bridge, et pourtant... Non pas que je sois contre le fait de voyager mais, j'y avais ma famille, mes amis, mes habitudes et mon immigrée de mère se voyait mal bouger après avoir traversé l'Atlantique. Immigrée ? Oui, elle est hongroise. D'où mon prénom "original". Vous voyez les grandes blondes d'Europe de l'Est foutues comme des mannequins et postant des photos d'elle vêtues aussi pauvrement que des femen sur internet en cherchant un mari américain et riche ? Lorsque mes parents se sont connus, internet n'était ni aussi populaire ni aussi pratique pour ce genre de rencontres.
En revanche, accoster les petits étrangers de passage dans le pays, c'est une pratique datant de la nuit des temps. Ma mère n'a pas échappé à la règle. Depuis toute gamine, elle rêvait de voyages, d'une vie à l'autre bout du monde, au soleil et avec un beau jeune homme, un conte de fées des temps modernes. Lorsqu'un groupe de jeunes américains, venus passer quelques semaines dans le pays, ma mère âgée d'alors dix huit ans, qui les croisait lors de quelques courses à l'épicerie du coin, crut rêver. La suite vous l'imaginez, mon père et ma mère se tournèrent autour quelques temps, un flirt s'engagea et après le départ de l'américain, ils passèrent des années à s'envoyer de longues lettres jusqu'à ce qu'un jour il la rejoigne en Hongrie pour demander sa main. Romantique, non ? Mouais. Moi, ça me botte pas des masses de finir femme au foyer en attendant que monsieur mon mari ramène les sous à la maison.

Tout ça pour dire que, si je suis là aujourd'hui, fille d'Hajna Magyar et Jack Stone, c'est parce que ma mère est une femme déterminée. Oui, la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre. Mais mon père l'est au moins deux fois plus alors, lorsque son travail l'a conduit a quitté San Francisco, ma mère n'a pas eu de meilleur choix que de le suivre.

Miami, Floride, US
J'avais seize ans la première fois que j'ai mis les pieds hors de SF. Le laboratoire pour lequel mon père travaille venait d'ouvrir de nouveaux locaux, entre autres en Floride où on lui proposait un poste de responsable d'analyses, ça lui ferait plus de responsabilités donc des tâches plus intéressantes ainsi qu'un salaire plus valorisant.

De mon côté, j'ai fait mon entrée au lycée de Wynwood alors que j'étais en fin d'année de Sophomore. À la rentrée, je serai en senior et j'ai hâte que cette dernière année se finisse pour obtenir mon diplôme de fin de lycée et intégrer la fac, j'hésite encore entre celle de sciences ou celle d'économie, les deux m'intéressent.
Et je sais que je peux tout réussir si je le veux vraiment.

   

   
TOI, ET SEULEMENT TOI

   

   Souhaites-tu un parrain/marraine? Non
   Age: 25 ans
   Pseudo: Ecrire ici
   Où as-tu connu le forum? Il y a quelques minutes sur WHS
   As-tu une remarque, ou suggestion à faire? Enfiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin <3
   Code de validation: Ok by Eva
   As-tu envoyé ton secret? Vouaip (Eva)

   
Code:
→ Tatiana Maslany [color=red]?[/color] Stone Krisztina
   

   
(c) Sashette
Revenir en haut Aller en bas
avatar

• Renifleur de Lune •


Disponibilité pour RP : Vi
Messages : 88
Dollars : 87
Featuring : Nicola Sirkis
DC : Héra Delacroix
Eva Esperanza
Who I am : Un grand con rachitique
The people around me : Antisocial
Date d'inscription : 16/02/2015

ID Card
Études/Boulot: Professeur de Biologie/Médecin scolaire
Statut Social: Comfortable
Quartier/Adresse: Coconut Groove


MessageSujet: Re: Krisztina, une pierre de plus dans le paysage.   Mer 18 Fév - 11:25


   
Félicitations !

   TU ES VALIDEE
Première validation de la journée \o Rebienvenue ma cuisse gauche, et après relecture, ton personnage est toujours aussi cool   tu seras donc placée dans le groupe "Comfortable" et je t'invite à participer au mini Event mis en place pour l'ouverture du forum ! Il est ici et tout le monde est convié, inutile de s'inscrire ! Bon jeu sur notre nouveau forum ma biche ❤  

   
—LIENS UTILES—

   - Fiches de liens
   - Fiche de RPs
   - Communication
   - Demandes diverses
   - Annexes
   - Daily Miami
   - MP du Parrain
   

   
survole-moi

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Krisztina, une pierre de plus dans le paysage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Défi 015 : Des rails dans le paysage
» Jardins de Pierres Conservation de la pierre dans les parcs…ICOMOS-SFIIC
» [Magnan, Pierre] Laure du bout du monde
» Rails dans le paysage...
» Dans un paysage du haut languedoc...(5 photos)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miami's Whispers :: Administrative :: Papers, please :: Registre des habitants-