Partagez | 
 

 Le Crayon et le Papier, Dessin d'Une Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sing for my Heart Shin


Messages : 52
Dollars : 22
Featuring : Natalie Portman
DC : Eric D. Altman L.
Samuel Steevenson
Hayley Kent
Vincent F. Eckon
James P. Cobb
Who I am : Le Crayon et le Papier: Dessin d'Une Vie
The people around me : Bokura Wo Nosete
Date d'inscription : 17/02/2015
Localisation : In Our Appartment


MessageSujet: Le Crayon et le Papier, Dessin d'Une Vie   Mar 17 Fév - 19:53

Muños S. Maira

INFORMATIONS GENERALES


Age: 16 ans
Date de naissance: 20 février 1998
Lieu de naissance: San Juan (Puerto Rico)
Groupe: Poor
Statut social: Etudiante
Avatar: Natalie Portman
Scénario, PV ou P.I: PV
Catégorie: 1

Mon physique à moi


« Soraya, ma chère grande sœur, tu ne t'attends sûrement pas à recevoir du courrier de moi, cela fait quelques années maintenant que tu es partie de Puerto Rico et c'est mon devoir de petite sœur attentionnée que de te donner des mes nouvelles. Oh j'ai bien changée depuis que tu es partie, je ne plus cette adolescente pas sur d'elle et peu négligée, comme j'ai pu l'être, non je me suis affirmée, j'ai grandie, oui j'ai changée, j'imagine que c'est également ton cas. Autrefois, enfin il y a quelques temps et tu t'en souviendra sûrement, je complexai sur mes quelques kilos en trop, je me trouvais disgracieuse, ce n'est plus le cas j'ai suivi ton exemple et je me suis mise au sport, ma taille s'est affinée, ma musculature s'est développée légèrement et ma carrure s'est affirmée, bien sûr, rien à voir avec une tenniswoman n'exagérons rien, mais j'aime à penser que ma silhouette est désormais plutôt agréable à regarder et que désormais les personnes dans la rue ne se retournent plus en se disant que cette fille à quelques rondeurs mal placées, maintenant les gens semblent penser que je suis élégante, que je me déplace gracieusement, ce n'est pas pour me déplaire.

Dis moi Soraya, tu te souviens à quoi ressemble mon visage ? J'imagine que oui, vu que tu n'a jamais demandé de nouvelles, oui je suis toujours aussi souriante qu'avant, même si mon sourire s'est légèrement crispé, si mon visage reste fin, on dit de moi que mes pommettes sont saillantes, conséquence du sourire crispé peut-être, mais passons, mes yeux eux n'ont pas changés de couleur, ils sont toujours marrons, mes cheveux que je gardais autrefois attachés descendent maintenant en flots châtains sur mes épaules, quand à mes lèvres ont les dis assez fines.

Il n'y a pas que ma silhouette qui s'est affirmée pendant ces quelques années, mes goûts vestimentaires aussi. Maintenant j'ose porter des robes, me montrer élégante, à me maquiller, porter des talons et des bottes. Oui je pense que si tu me vois aujourd'hui ma sœur, tu me trouvera changée. »

Ce qu'il se passe dans ma tête


"Cara hermana, tu vas avoir un choc quand tu vas me revoir, j'en suis sûre et certaine. Comme je te le disais, ta sœur a changée, tu te souviens sûrement de moi comme une petite fille plutôt timide, qui n'osai jamais contredire ce que papa ou maman disaient, la petite fille qui fuyait les ennuis, parce que tout simplement elle avait peur, cette petite fille naïve que tu connaissais. Oui c'est fini tout ça, désormais je ne me laisse plus marche sur les pieds, je tiens têtes aux personnes qui me cherchent des ennuis, sans être totalement désagréable, je m'affirme, c'est çà je m'affirme. Oh bien entendu, je suis toujours quelqu'un de relativement sympathique, qui noue facilement des amitiés, rayonnante et qui rigole pour beaucoup de choses. Seulement, tout ces traits de caractères sont un peu en demi-teinte, vois tu je ne vois plus la vie vraiment pareil, j'ai appris certaines valeurs certains principes, principalement j'ai appris à ne plus faire confiance à n'importe qui, ça je te le dois ma chère sœur, quand tu es partie je me suis sentie trahie, comme si je ne pouvais plus faire confiance à personne, j'ai mis du temps à m'en remettre mais c'est définitif maintenant, il me faut du temps pour faire confiance aux gens, il faut que je les connaisse, qu'ils fassent des efforts, qu'ils apprennent à me connaître, et qu'ils ne prennent pas pour une jolie fille superficielle que l'on peut berner si facilement.

Peut-être que tu t'intéresse à ma scolarité ? Comment je me comporte en classe, qu'elles sont mes relation avec mes professeurs ? Même si ce n'est pas le cas je tiens quand même à t'en parler, ce serait dommage que tu ne saches pas tout sur ta petite sœur quand-même. Alors, pour tout te dire que je suis plutôt une élève assidue pour qui le travail scolaire n'est pas non plus une priorité, je fais mon travail sans plus, j'ai trouvé d'autres centres d'intérêts, car oui c'est bien une chose qui n'a pas changé chez moi, je suis toujours aussi rêveuse, et mes rêves, depuis quelques temps je les pose sur la toile, une façon comme un autre de garder mes objectifs en tête."


L'histoire que j'ai à vous raconter


"Ma chère sœur, il me faut aborder un dernier point avec toi dans cette lettre, mon histoire, notre histoire en fait. Comme tu le sais, je suis la petite dernière de notre famille, née comme toi et notre frère à Puerto-Rico, la petite dernière, celle que l'on dit qui est la plus gâtée, celle qu'on chérit le plus. Je ne me rappelle pas que pour moi c'est été le cas, je ne me plains pas loin de là, nous avons été élevées dans l'égalité, nos parents nous ont apprit à nous respecter, très tôt, nous ne vivions pas dans l'opulence certes, mais nous vivions et c'était le principal, cette époque reste très floue pour moi, en fait le premier vrai souvenir dont je me souviens est un souvenir triste, profondément triste, j'avais quatre ans et toi tu en avais cinq, tu te souviens de ce qui s'est passé, de comment notre frère est décédé ? Ce fut un choc pour nous, nous ne voulions pas y croire, je crois que nous avons pas compris. Cet événement, nous a rapproché, nous passions notre temps ensemble. Le temps a passé, je ne comprenais pas pourquoi grand-père t'offrais des cartes, tout les cinq ans, pas plus que je ne comprenais cette histoire de point d'attache, je me sentais exclu de quelque chose, une certaine frustration est née en moi. Je me souviens par contre que tu as commencé le sport, c'était pour toi une vraie passion, c'est ce qui a commencé à nous séparer, je n'ai jamais trop aimé le sport, j'avais d'autres intérêts, d'autres points d'accroche comme tu dirais, à dix ans je me souviens avoir acheté un carnet et des crayons, alors tout le temps que tu passais à faire du sport, moi je le passais à fixer tout ce qui me passait par la tête sur du papier, ce n'était pas de l'art, mais ça me satisfaisait, je trouvais enfin ce que j'aimais vraiment faire. Il y a une que j'aimais avec le dessin, c'est qu'il n'y a pas besoin de le faire en public comme le sport, oui ça a toujours été un problème pour moi, j'ai toujours trouvé que j'avais quelques kilos en trop, un véritable, alors le dessin permettait de m'exprimer, tout en restant dans ma chambre, sans me montrer. Je n'avais pas beaucoup d'amis à Puerto Rico, peu en qui je pouvais faire confiance tout du moins, non celle en qui j'avais le plus confiance c'était en toi, ma sœur.

Puis notre mère est partie, pour Las Vegas, papa venait de perdre son travail, je n'ai pas compris tout est allé si vite, tout a changé, moi je me suis refermée sur moi, me consacrant au dessin plus que jamais, je ne trouvais plus de goût que dans le frottement de la mine du crayon contre le grain du papier, dans les traits que je traçais, la vie passais par ce que je dessinai. Et puis j'ai eu 15 ans, l'année de mes 15 ans est gravée dans ma mémoire, tu sais pourquoi Soraya, c'est l'année où tu es partie, rejoindre maman à Las Vegas, l'année où tu nous a laissée, papa et moi. Je me suis senti tellement trahie, ce sentiment d'exclusion que je ressentais n'a fait que s'accentuer et cette année a marqué ce changement en moi dont je te parlai plus tôt. Je suis devenu plus méfiante, moins avenante et souriante, un peu plus froide, comme pour me défendre. Tu es partie et j'ai décidé de changer. Tu sera sûrement heureuse d'apprendre que papa a retrouvé un travail, qu'il va bien.


Pendant toute l'année qui a suivi ton départ, je me suis forgée, toute nouvelle, oui une nouvelle Maira. Comme toi je me suis mise au sport, sans abandonner le dessin bien entendu, j'ai travaillé d'arrache-pied pour que mes notes remontent, pour faire de bonnes études et aider papa dans les années à venir, je me suis dépassée, pour changer, c'était mon unique objectif changer, que ce soit physiquement, autant que mentalement, c'était décidé, je ne me laisserai plus jamais avoir, pas question, je serai forte et battante. Mais Soraya, il y a bien une raison pourquoi je t'écris cette lettre. Vois-tu il y a quelques jours, papa et moi avons eu une discussion, selon lui je ne pouvais pas rester à Puerto Rico, qu'il fallait que moi aussi je rejoigne le Continent. Je ne voulais pas partir, le laisser tout seul au pays, mais il pense que c'est mieux comme çà, alors je lui ai fait une promesse, je reviendrai le voir tout les ans, et que si jamais il a besoin de moi, je viendrai aussitôt l'aider. Oui tu l'as sûrement compris maintenant, Soraya Muños, je t'écris parce que je débarque à Miami, et crois moi tu vas entendre rapidement parler de Maira Santana Muños."

"Soraya... quelques mois on passés depuis que je suis arrivée et pas mal de choses sont arrivées et je crois que je te dois des excuses, pas tout de suite j'y viendrai plus tard. Avant je veux te parler de ce qui est arrivé, tu sais déjà tout mais je veux tout de même tout te raconter. Tu le sais j'ai rencontré, il s'appelle Shin, notre rencontre n'est pas banale, loin de là, il avait trouvé un de mes dessins et il est venu me le rapporter et puis on a parlé beaucoup parlé, mais on savait que qu'il y avait quelque chose qui se construisait, il m'a fait danser, tu rend compte Hermana? Moi danser. Petit à petit les liens entre nous se sont renforcés et nous sommes devenus de bons amis, les colocataires les plus bordéliques au monde. Il y a aussi eu un débat, un débat qui a tout changé. Le sujet du débat ? Shane White, je ne comprenais pas où toi et Shin voulaient en venir à propos de ce type, maintenant je sais et je m'excuse d'avoir été aussi aveugle. Ce débat était nécessaire, il a été le déclencheur, le déclencheur pour que Shin moi nous nous avouions nos sentiments. Maintenant nous sommes heureux tout les deux, vraiment deux âmes soeurs, je pense qu'on ne peut pas dire autrement, nous vivons à Coconut Grove et nous filons le parfait amour.

Il y a eu Alyssia aussi, notre petite soeur, je pense que toi comme moi, cette ultime cachotterie de la part de notre mère nous a mise hors de nous. Mais je n'en veux pas à Alyssia, même si son caractère est différent du miens, c'est à notre mère que j'en veux, encore et toujours. Je crois que Aly pense que je ne l'aime pas, il faudrait que je lui parle.

Ce qui nous emmène à Puerto Rico. C'est un beau cadeau que tout nous a fait et moi j'ai tout foutu en l'air. Je n'aurai pas dû demander à Javier de nous attendre à l'aéroport alors que tu nous faisais ce cadeau de ramener papa à Miami. Depuis entre toi et moi c'est pas ça. Alors Soraya les voila mes excuses, j'ai dépassé les bornes sur ce coup là, je n'aurai pas du et je mesure à quel point c'était injuste et puéril. Lo sienta querida hermana... Je te demande pas forcément de me pardonner mais au moins que tout redevienne comme avant..."

TOI, ET SEULEMENT TOI


Souhaites-tu un parrain/marraine? Non merci :D
Age: 21 ans
Pseudo: Ricoco
Où as-tu connu le forum? //
As-tu une remarque, ou suggestion à faire? Comment que ça gère *__*
Code de validation: I Know It 8)
As-tu envoyé ton secret? Da ! :D

Code:
→ Natalie Portman [color=red]?[/color] Muños S. Maira

(c) Sashette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Disponibilité pour RP : Oui
Messages : 131
Dollars : 127
Featuring : Jana Kramer
DC : Soraya Muños
Olivia K. Akane
Eden Y. Cobb
Haven G. A. Lawner
Meven D. Belfort
Who I am : History
Age : 21
Date d'inscription : 13/02/2015

ID Card
Études/Boulot: Etudie le droit à Harvard, par correspondance et fait un stage au barreau de Miami
Statut Social: Etudiante
Quartier/Adresse: Coral Gables


MessageSujet: Re: Le Crayon et le Papier, Dessin d'Une Vie   Jeu 19 Fév - 13:44


Félicitations !

TU ES VALIDE(e) Raaah, bon c'est pas objectif, mais Maira est une de mes préférées dans tes persos *.* Après, je connaissais son histoire mais la relire et relire cette fiche avec cet ajout me plait toujours autant <3 Félicitation, je te valide. Amuse toi bien avec elle <3


survole-moi


_________________
Nina Palmer McCoy
Ils ne demandaient rien d'autre que d'être heureux ensemble. Même pas heureux d'ailleurs, ils n'étaient plus si exigeants. D'être ensemble, c'est tout.
   
Anna Gavalda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Crayon et le Papier, Dessin d'Une Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dessin couleur crayon.
» Mes traces de crayons sur papier
» Eluna, ville médiévale
» Manga (crayon graphite)
» 44 Dessins(à venir) - déjà 8 réalisés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miami's Whispers :: Administrative :: Papers, please :: Registre des habitants-